Shadow IT – Comment gérer ?

Shadow IT – Comment gérer ?

Le Shadow IT, aussi appelé Rogue IT, est un phénomène de plus en plus présent au sein des entreprises. Mais savons-nous vraiment ce qu’est le « Shadow IT » ? Par le passé il était le fruit de l’impatience d’un employé souhaitant accéder rapidement à un logiciel ou à...

Profitons du confinement pour partager nos expériences !

Profitons du confinement pour partager nos expériences !

data – innovation – process – digitalL'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE APPLIQUÉE AU MARKETING Lundi 13 avril 2020 à 14h00L'intelligence artificielle au service du BTP et de l'immobilier Mercredi 15 avril 2020 à 14h00L'intelligence artificielle au service de la santé Jeudi...

Lexique IT

Lexique IT

Langages : HTML : Langage qui constitue la base de n'importe quelle page Web (Boutons, titres, paragraphes), il est le seul à avoir ce rôle et ne possède pas d'intelligence à proprement parler. C'est un langage composé de balises. CSS : Marche de pair avec le HTML, il...

Que peut-on souhaiter à l'IA pour 2019

Que peut-on souhaiter à l’IA pour 2019

7 Jan, 2019 | Technologies | 0 commentaires

D’après Forbes, 5 domaines où l’IA va devenir indispensable. Un résumé ci-dessous !

#1 – L’IA devient de plus en plus une question de politique internationale

En 2018, les grandes puissances mondiales ont érigé des barrières pour protéger leurs intérêts nationaux en matière de commerce et de défense. Face aux droits de douane et aux restrictions à l’exportation sur les biens et services imposés par le gouvernement américain, la Chine a intensifié ses efforts pour devenir autosuffisante en matière de recherche et développement. Premièrement, la technologie de l’intelligence artificielle pourrait être de plus en plus adoptée par les régimes autoritaires pour restreindre les libertés, telles que le droit à la vie privée ou la liberté d’expression.Deuxièmement, ces tensions pourraient compromettre l’esprit de coopération entre les organisations universitaires et industrielles du monde entier.

Ce cadre de collaboration ouverte a joué un rôle déterminant dans le développement et le déploiement rapides de la technologie d’IA que nous observons aujourd’hui. Cependant, l’établissement de frontières autour du développement de l’IA d’un pays est susceptible de ralentir ce progrès. En particulier, on s’attend à ce qu’elle ralentisse l’élaboration de normes communes en matière d’IA et de données, ce qui pourrait grandement accroître l’utilité de l’IA. L’adoption de l’IA dans l’ensemble de la société – en particulier lorsqu’il s’agit de traiter des données humaines – est entravée par le problème de la «boîte noire». La plupart du temps, ses rouages semblent obscurs et insondables sans une compréhension approfondie de ce qu’elle fait réellement.

#2 – Une intelligence artificielle plus transparente

En 2019, il est probable que nous mettrons davantage l’accent sur les mesures visant à accroître la transparence de l’IA. Cette année, IBM a dévoilé une technologie développée pour améliorer la traçabilité des décisions dans sa technologie AI OpenScale. Ce concept donne un aperçu en temps réel non seulement des décisions qui sont prises, mais aussi de la façon dont elles sont prises, en établissant des liens entre les données utilisées, la pondération des décisions et le risque de biais dans l’information. Le règlement général sur la protection des données, mis en œuvre dans toute l’Europe cette année, offre aux citoyens une certaine protection contre les décisions qui ont un impact «juridique ou autre» important sur leur vie, prises uniquement par des machines.

#3 – L’intelligence artificielle et l’automatisation au plus profond de chaque entreprise

En 2018, les entreprises ont commencé à mieux saisir les réalités de ce que l’IA peut et ne peut pas faire. En 2019, nous serons de plus en plus convaincus que cette technologie intelligente et prédictive, renforcée par les enseignements tirés de ses premiers déploiements, peut être déployée à grande échelle dans toutes les activités d’une entreprise.

Étant donné que ces outils seront souvent adaptés aux besoins d’un certain nombre d’organisations, ils seront de plus en plus offerts en tant que service, offrant ainsi aux petites entreprises la crème de la crème pour une bouchée de pain. On devrait voir un nombre croissant d’entreprises utilisant leurs données pour générer de nouvelles sources de revenus. Cette transformation a par exemple été opérée par des entreprises comme John Deere, qui offre des analyses basées sur des données agricoles pour aider les agriculteurs à cultiver plus efficacement.

#4 – IA et création d’entreprises

A long terme, il n’est pas certain que la montée des machines conduira au chômage humain et aux conflits sociaux, ni à un avenir sans travail. En particulier, selon le rapport Gartner, ceux-ci pourraient être axés sur l’éducation, les soins de santé et le secteur public. L’un des facteurs susceptibles d’expliquer cette disparité est l’accent mis sur le déploiement de l’intelligence artificielle dans une capacité «d’augmentation» lorsqu’il s’agit de l’utiliser dans des emplois non manuels. Les magasiniers et les caissiers ont souvent été remplacés en gros par des technologies automatisées.

Mais lorsqu’il s’agit de médecins et d’avocats, les prestataires de services d’IA ont fait des efforts concertés pour présenter leur technologie comme quelque chose qui peut fonctionner aux côtés des professionnels humains, les assistant dans des tâches répétitives tout en leur laissant le «dernier mot».

#5 – Les assistants d’IA deviendront vraiment utiles

L’intelligence artificielle est véritablement imbriquée dans nos vies aujourd’hui, au point que la plupart des gens ne se soucient plus du fait que lorsqu’ils font des recherches sur Google, achètent sur Amazon ou regardent Netflix, des prédictions très précises, basées sur l’intelligence artificielle, sont à l’œuvre pour que l’expérience se déroule. Ces services deviendront de plus en plus utiles à mesure qu’ils apprendront à mieux anticiper nos comportements et à comprendre nos habitudes. Les données recueillies auprès des utilisateurs permettent aux concepteurs d’applications de comprendre exactement quelles fonctionnalités offrent une valeur ajoutée et lesquelles sont sous-utilisées, consommant peut-être des ressources précieuses qui pourraient être mieux utilisées ailleurs. Il est évident que les conversations entre Alexa ou Google Assistant et nous peuvent sembler très tendues aujourd’hui.