Un élément qui est devenu essentiel pour un bâtiment est la connectivité, cette dimension doit être prise en compte, pour permettre le basculement vers le Smart Building. Le bâtiment intelligent va alors avoir besoin d’une gestion technique des bâtiments (GTB) elle-même intelligente, et donc hyper-connectée. La GTB est un système informatique généralement installé dans de grands bâtiments ou dans des installations industrielles afin de superviser l’ensemble des équipements qui y sont installés (portes d’accès, vidéosurveillance, climatisation, chauffage…).

Des outils déjà efficaces

Dans une logique de Smart Building et pour rendre la connectivité optimal, il existe des outils qui rendent la GTB intelligente. Le BOS (Building Operating System) fonctionne comme une bibliothèque d’applications en proposant des services numériques indépendamment des systèmes techniques tout en garantissant leur capacité à communiquer entre eux. C’est une solution qui permet donc aux bâtiments d’être à jour et donc d’aller contre l’obsolescence. Elle offre une perspective de bâtiment intelligent et connecté.

L’enjeu majeur de la GTB

L’enjeu de la GTB intelligente est d’intégrer la cybersécurité à ses processus. Avec le Smart Building et la mise en réseau avec des data centers, la vulnérabilité des dispositifs a augmenté. Malheureusement, les systèmes (chauffage, éclairage, sécurité..) sont développés à partir de technologies non conçues pour être connectées. Mais aussi, les enjeux de la cybersécurité paraissent trop souvent abstraits et lointains. Les méthodes utilisées aujourd’hui restent efficaces pour traiter le risque de défaillances d’équipements mais ne couvrent pas les risques de cyber-attaques.